• Alex Clare, "Treading Water" (video)/"Hands Are Clever" (audio)

    Son album a failli passer inaperçu, mais à la faveur d'une synchro pub, le voici ressuscité. Formidable concentré
    de Soul cuisinée à la sauce dubstep/drum&bass, le 1er opus d'Alex Clare est pourtant absolument incontournable.

    [crédit photo : Jon Baker/Universal]

  • Joy Denalane, "No More" (video)

    Premier extrait de la version anglophone de son album Maureen, "No More" signe également le retour en force
    de la chanteuse allemande Joy Denalane. Un troisième essai aux contours Hip Hop Soul, richement produit, essentiel.

    [crédit photo : Jackie Hardt]

  • Ben Mazué publie un nouvel EP, "La Règle Des Trois Unités".

    Un son dépouillé, une poignée de musiciens, une voix toujours aussi irisée et d'exquises mélodies : Ben Mazué
    revient nous enchanter le temps d'un six titres sur lequel les perles acoustiques se succèdent.

    [crédit photo : Romain Osi]

  • Y'Akoto : "Diamonds"/"Good Better Best" (Video + Live)

    Après l'Angleterre, l'Allemagne serait-elle le nouveau berceau de la Soul au féminin ? Dans la lignée d'Ayo, Nneka
    ou Joy Denalane voici venue Y'Akoto, vocaliste de 23 ans dont le timbre grave et troublant serait le mix parfait entre
    la gouaille d'une Amy Winehouse et le timbre diapré, plus roots, d'une Marie Daulne (Zap Mama)

    [crédit photo : Rainer Elstermann/Warner]

  • Melanie Fiona - "Bones" (audio)

    Pièce maîtresse de The MF Life - le nouvel opus de la chanteuse récemment paru - cette ballade Soul
    produite par Jack Splash donne surtout à la canadienne l'occasion de proposer l'une des performances
    vocales les plus ardentes qu'elle n'ait encore jamais délivrée.

    [crédit photo : © Cameron Krone/Universal Republic ]

  • Natalie Duncan - "Sky Is Falling" (video)

    Vocaliste puissante dotée d'une empreinte vocale inédite aux accents Blues/Soul, la demoiselle a déjà conquis Goldie,
    l'ambassadeur de la scène Drum And Bass, et chanté pour le Prince Harry ! Naissance d'une grande, qui publiera
    en Juin prochain son premier album sur le prestigieux label Verve Records.

    [crédit photo : © DR]

  • Mysoul à la rencontre de Tha Boogie, duo singulier soutenu par Raphael Saadiq !

    Vous les avez peut-être découverts en 1e partie des récents concerts de Raphael Saadiq à Paris, en mars dernier.
    Tuko et James Jet forment Tha Boogie, un étonnant binôme entre Soul, Funk et Pop alternative.

    [crédit photo : DR]

  • Lianne La Havas : "Forget" + "Lost And Found" (videos)

    La perle du Folk/Soul britannique est enfin à l'honneur sur Mysoul. Découvrez les deux superbes vidéos publiées par l'artiste
    en ce début 2012, dont son dernier single, "Lost And Found", superbement mis en images par le français Colin Solal Cardo.

    [crédit photo : © Labour Of Love/Warner]

Drake : son Club Paradise Tour passera par Bercy ! (billeterie exclusive Esprit Musique
le 12 et 13/12/11)


Drake's Paradise Club Tour 2012 will stop to the Bercy arena in Paris on April 5, 2012 and will mark the Canadian artist sole concert in France for the European leg of his tour. Tickets go on sale this Wednesday, but if you're eager to get the best seats, you can already book your tickets from today on at 10 a.m. exclusively through the Esprit Musique website.
---
Après s'être offert un Zénith au début de l'année 2011 avec le soutien de J. Cole (la révélation de l'écurie Roc Nation qui assurait sa première partie) le protégé de Lil Wayne voit encore plus grand puisque c'est ni plus ni moins que la scène du Palais Omnisport de Paris Bercy qu'il investira pour son deuxième passage dans la capitale. Programmé le 5 avril 2012, la seule date française du Club Paradise Tour se jouera donc dans l'immensité de ce complexe pouvant réunir jusqu'à 17 000 personnes, le rappeur ayant certainement revu ses ambitions à la hausse, porté par le succès retentissant de son deuxième opus, Take Care.

Amy Winehouse, Our Day Will Come (tribute video) + Lioness : Hidden Treasures (review)


Lioness : Hidden Treasures, the posthumous third album by the late Amy Winehouse will be released in France on December 5th. My thoughts ? An absolute must buy, if you happen to be a loyal supporter of the eccentric Soul diva, this collection of rare or previously unreleased items won't disappoint. But does it actually hide a secret gem ? Most definitely, in the form of an exotic rendition of 60's R&B hit "Our Day Will Come", of a flawless new composition, "Between the Cheats", reminiscent of classic Doo Wop anthems (which became Amy's signature sound), and of the album closing track, a dazzling cover of Donny Hathaway's "A Song For You", on which Amy's voice reaches new heights, and adds to the legend of this irreplaceable icon of contemporary music.
---
De la necessité, de l'urgence, de l'intêret même, de commercialiser un album posthume moins de cinq mois après le décès d'un artiste - aussi estimé soit-il - d'aucuns s'interrogent. Après l'accueil plutôt mitigé réservé à Michael, septième opus de Michael Jackson pour la major Sony Music paru à l'hiver dernier, c'est Universal Music qui dégainera à son tour, en ce début Décembre, l'un de ses fameux "trésors cachés". Une période de fêtes d'ordinaire extrêmement propice à l'industrie du disque, qui devrait sans surprise permettre à la regrettée Amy Winehouse de venir damer le pion à la si douce et si sage Adele au sommet des ventes de disques, elle dont la blondeur et la discrétion se sont imposées en 2011 comme la parfaite antithèse à sa sulfureuse compatriote aux cheveux de jais.

Reebok Reethym Of Lite feat. Swizz Beatz @ VIP Room Paris


Après une nouvelle longue période de hiatus (il faut dire qu'une actualité musicale relativement peu engageante ces derniers mois n'était pas de nature à me pousser à reprendre le clavier), j'effectue donc mon grand retour dans le blog game en ce Dimanche. Si vous êtes adeptes de mode et de tendances en général, et de celles qui touchent à l'univers urbain en particulier, vous n'êtes pas sans savoir que le producteur Swizz Beatz s'est associé cette année à la marque Reebok. Tout d'abord en lançant en Février ce que l'on nomme communément dans le jargon sa "sneaker signature", soit un modèle de basket développé à son image, la Swizz Beatz Kamikaze.

Kadija Kamara, Talking 2 Myself (video)


From one London songbird to another, my Sunday morning web wanderings led me to discover the lovely video of British alternative Soul singer Kadija Kamara. The one the blogs in the UK are currently raving about, and have already dubbed as "the British answer to Janelle Monae". I would personally place Kadija somewhere between The Noisettes frontwoman Shingai Shoniwa for the looks and attitude, and VV Brown for the eclecticism and audacity of her repertoire. Watch the video for "Talking 2 Myself" from her self-released digital EP Changes and see for yourself.
---
D'une chanteuse Soul londonienne à une autre, la transition est toute trouvée pour vous présenter, après mon billet découverte sur sa complice Adeniké, la pétillante Kadija Kamara. On change d'ailleurs radicalement de registre, en laissant de côté la Soul feutrée pour se faire happer par l'énergie Pop débordante de cette interprète et compositrice qui semble avoir le vent en poupe, et dont le style pourrait se définir comme le mix parfait entre Shingai Shoniwa des Noisettes pour le look et l'attitude, et VV Brown pour l'éclectisme du répertoire. Certains blogs s'enflamment déjà à son sujet, et n'hésitent pas à voir en elle, je cite : "la réponse britannique à Janelle Monae".

Adenike, Yes feat Ikes (video + free DL)


Among all the off topic mails I receive on a daily basis asking for a feature on this platform, sometimes the sheerest happenstance makes me venture and click that link, though I know deep inside there's only a few chance things will work magic in the end. Luckily, the risk of a potential 5 minutes waste of time is worth being taken when you stumble accross such a talent as Adeniké. The London soulstress releases new single "Yes", which features indie UK rapper Ikes. Accompanying the track, are some simple yet beautiful visuals courtesy of director Olan Collardy, as intriguing and captivating as Adiniké's gentle, soothing tone. If you're already feeling the works of contemporary Soul icons such as Teedra Moses, Vivian Green or Goapele, then you might soon say "Yes" to Adeniké's "soulful Hip Hop vibe", as she describes her style. And don't forget to head over to her Reverbnation page to get a free DL of "Yes".
---
Parmi les sollicitations reçues quotidiennement par toute personne tenant un blog musical - qui, soyons honnête, ratent d'ailleurs leur cible la plupart du temps - il arrive parfois, sur un malentendu, que l'on s'aventure sur les liens qu'on nous propose à l'écoute, sans grande conviction au départ, mais avec une bonne surprise à l'arrivée. Ce fut le cas ce week-end quand en parcourant ma boîte mail, je suis tombée sur cette invitation de la chanteuse Adeniké à découvrir son dernier clip, "Yes". La vidéo, simple mais charmante, m'intrigue assez pour qu'au final, le charme opère, et que je me laisse porter par le timbre onduleux de ce jeune talent de la scène indie londonienne, et par l'atmosphère aérienne de cette production signée Karis Taylor.

[FREE APP] Hocus Pocus - 16 Beats : du groove dans ton Iphone !


Les amateurs d'Hocus Pocus ont de quoi se réjouir. Malgré une pause annoncée de la formation nantaise - le temps de recharger les batteries après deux ans passés sur les routes à promouvoir leur opus 16 Pièces - les membres respectifs du combo Hip Hop Soul profitent désormais de cette respiration pour donner libre cours à des projets plus personnels. Ainsi, le chanteur et guitariste David Le Deunff préparerait un premier disque en solo, réalisé, tout de même, avec la complicité de son acolyte 20Syl. A noter qu'on retrouvait d'ailleurs ce même 20Syl derrière la caméra du très stylé clip de Gwen Delabar, que la nouvelle signature On and On Records avait publié au début de l'été (la vidéo de "Rec", à revoir ici). Et avant de laisser ses talents de DJ s'exprimer, lui qui opère également au sein du collectif C2C (album prévu courant 2012), c'est sur le DVD live de Ben L'Oncle Soul, sorti début Octobre, que le rappeur touche-à-tout donne de la voix.

Kimbra, Settle Down (video) + Call Me (audio)


As all eyes are currently on New Zealand due to the Rugby World Cup, I thought it was the perfect timing to introduce local talent Kimbra, who released her debut album earlier in September internationally through Warner Bros. Records. At age 21, the young beauty does magic on Vows, a record packed with sweet Jazz/Soul infused Pop tunes. Watch the video for the infectious album opener "Settle Down", and take a listen to standout track "Call Me", produced by Aussie beatmaker M-Phazes (Amerie, Talib Kweli et Pharoahe Monch).
---
Puisque ces temps-ci, Rugby oblige, les regards sont braqués sur la Nouvelle-Zélande, l'occasion est toute trouvée pour s'intéresser de plus près à la scène musicale locale. Nous avions déjà fait mention dans nos pages du MC David Dallas, talent émergeant de la scène Hip Hop d'Auckland, dont la notoriété a depuis largement dépassé les frontières de son pays natal puisqu'il s'est même exilé à New York après s'être vu offrir un contrat avec le label Duck Down Records. Dans un autre registre, au confluent cette fois de la Pop, du Jazz et de la Soul, j'ai récemment découvert la jeune chanteuse Kimbra, qui m'a embarquée dans son univers singulier, qu'elle déploie sur son premier album, Vows.

Kids These Days, Clear Eyes (video)


Celebrating the release of a new Kids These Days video, with this side project by trumpet player Nico Segal featuring the band's MC Vic Mensa, called "Clear Eyes". I honestly haven't stop raving about the Chi-town combo since I discovered them earlier this year, but that's all because I honestly feel they are the living proof a supergroup doesn't need any superstar line-up to deserve to be called this way. See for yourself after the bounce.
---
Ceux-là, je les ai découverts au tout début de l'année, et je ne les ai plus lâchés depuis. Issus de la scène Hip Hop de Chicago, les rookies de Kids These Days n'ont jamais cessé de m'émerveiller avec leur fusion subtile de Rap à la cool, de soft Rock aux doux reflets Bluesy, de Jazz aux arrangements ultra léchés. Après avoir sorti en juin dernier leur premier EP, dont furent issus les clips de "My Days / Darling" et "Summerscent", tous préalablement postés sur le blog, le septet dévoile aujourd'hui la vidéo de "Clear Eyes".

[Video] Ben Mazue, Mes Monuments / Papa (Mysoul live session)


Je l'écrivais ici-même il y a quelques jours, Ben Mazué, c'est ce jeune artiste parisien dont le premier album vient de sortir en avant première sur la toile (en écoute ici) et qui, je m'auto-cite, est "aussi agile pour manier les mots que les cordes de sa guitare". Ça, c'est ce qui s'appelle une jolie formule. Dans les faits, demander à Ben de nous présenter son disque dans les grandes lignes peut s'avérer plus délicat. Une question a priori banale, lancée à la toute fin de cette session que nous étions venus réaliser au siège de sa maison de disque, et voilà que les mots viennent à lui manquer. Réaction assez étonnante, l'intéressé étant pourtant rompu à l'exercice. Je le sais pour avoir tapé son nom sur Youtube et Dailymotion, et avoir constaté qu'avant nous, Ben avait chanté pour presque tout le monde et presque partout.

Tha Boogie, Panis et Circensis (video)


Until now, they have been known to most as Raphael Saadiq's proteges, but with this infectious cover of Os Mutantes recorded for the Red Hot + Rio vol.2 compilation album, it's obvious L.A. based band Tha Boogie is more than ready to make a mark of their own on the music scene. This solid rework of the psych Rock classic will make you understand why their world famous mentor fell in love with their sound in the first place, and why we couldn't agree more with the fact that the trio's eclecticism and radical career choices make them stand out from the pack. Though their debut album, Long Time Know See, doesn't have a release date yet, I'll surely be on the look-out for that whenever it drops.
---
Après avoir participé à un tremplin organisé par le magazine Rolling Stone un peu plus tôt dans l'année, le trio californien Tha Boogie poursuit son chemin, en gardant le cap d'une Pop alternative matinée d'accents Rock et Soul. Sur leur biographie, le groupe parrainé par Raphael Saadiq affirme sa singularité, se positionnant comme des électrons libres qui cherchent à casser les codes établis à grand renfort d'extravagance, comme ont pu le faire avant eux Andre 3000 ou Janelle Monae. Cet été, c'est au Rock psyché des brésiliens d'Os Mutantes qu'ils ont osé se frotter, en rejoignant le casting déjà très relevé de la compilation Red Hot + Rio Vol.2, parue début Juillet.

Gary Clark Jr, Bright Lights (video)


First video off of his eponymous EP released earlier this summer, "Bright Lights" is also a great foray into the sound of Gary Clark Jr. The 27 year-old, known as the Blues/Soul wunderkind since his debut on the indie circuit 10 years ago, is a new addition to the Warner Bros. Records roster. His new album is expected to hit shelves in the early stages of 2012.
---
Il l'aura traînée, sa guitare, sur le circuit indé, en aura foulées, des scènes - des clubs les plus confidentiels de son Texas natal aux festivals Blues et Rock les plus côtés (le Bonnaroo en juin dernier, le Crossroads Guitar Festival de Clapton l'an passé) - avant que le label Warner Bros. Records ne l'alpague. Alors que son EP, sorti au début de l'été, marquait avec fracas son entrée dans la cour des très grand, Gary Clark Jr, 27 ans, enfonce le clou avec le clip du brûlant "Bright Lights". Dix ans déjà qu'il y travaille, à conquérir les audiences et à faire pleuvoir les superlatifs en cascades à chaque performance. Dix ans aussi que sa réputation de musicien virtuose le précède, lui que l'on a comparé, peut être par manque d'imagination, à Hendrix, et que le magazine Rolling Stone ne cesse par ailleurs d'encenser.

Frank Ocean, Swim Good (video) + Eliza Doolittle, Swim Good (live cover)


A song for the broken-hearted. This has been my anthem for the past few weeks. On constant repeat, in my playlist, then in my head. As the R&B song of 2011 eventually gets the video treatment (with Nabil Elderkin directing) it's about time I shared this gem. Watch Frank Ocean's cult track right below, and enjoy another cover version released by Eliza Doolittle last week.
---
Comme d'habitude, je préfère attendre que les phénomènes s'essoufflent pour bien les digérer. Le conformisme en matière de musique éveille en moi plus de soupçon que de curiosité. L'une des raisons pour lesquelles je ne me suis pas encore sincèrement penchée sur la maigre discographie du canadien The Weeknd et, en l'occurrence, sur celle de Frank Ocean, c'est probablement parce que le bruit médiatique qu'ils ont généré en ce début d'année, tant dans la presse que sur les réseaux sociaux, a déclenché en moi une sorte d'aversion à leur égard. J'étais lassée par ces excès de superlatifs, cet encensement continuel, ce flot incessant d'éloges qui ont instantanément posé ces deux rookies en "sauveurs" d'un courant R&B en perdition, qui devenait d'un coup d'un seul beaucoup plus fréquentable. Bref, le consensus était tel qu'il ne nous étaient pas donné d'autre option que de suivre le mouvement. J'ai choisi d'attendre.

James Morrison, Up feat Jessie J (audio) + Slave To The Music (video)


Though I tried, and tried harder by giving it a few spins, James Morrison's comeback track, "I Won't Let You Go" simply failed to convince me. No wonder then, that the Mark Taylor assisted uptempo "Slave To The Music" has been picked as the lead single in France, to launch the singer's third offering, The Awakening. This one, instead, is an instant smash. Perfectly mixing Rock and Soul influences with some stunning vocals reminiscent of Terrence Trent D'Arby, its infectious chorus caught me hooked on first listen. As the album is about to be released digitally in a couple of days, another cut has been disclosed online today. A beautiful, dark ballad called "Up" and recorded as a duet with Brit Pop sensation Jessie J. Watch/listen both tracks after the jump.
---
Je dois avoir une sensibilité musicale typiquement française, car j'ai beau essayer et essayer encore, rien n'y fait. Le nouveau single de James Morrison, "I Won't Let You Go", me laisse définitivement de marbre. Ce n'est donc peut être pas un hasard, mais probablement un choix stratégique salutaire, que le bien plus percutant "Slave To The Music" ait été choisi pour lancer The Awakening dans l'hexagone, alors que le reste de la planète devait se contenter d'une ballade sans véritable relief. Si l'essentiel de la production du troisième album de James Morrison a été confiée à Bernard Butler (Duffy, Kate Nash, Daley) - marquant ainsi une première collaboration entre les deux musiciens - "Slave To The Music" célèbre au contraire les retrouvailles avec Mark Taylor.

Nikka Costa + Allen Stone, Across The Universe (Nikka's Box )


Beautiful rendition of a Beatles classic ("Across The Universe") delivered by Nikka Costa and newcomer Allen Stone (previously featured on mysoul). A must see !
---
Il y a quelques semaines, la chanteuse américaine Nikka Costa avait eu la bonne idée de convier un certain Raphael Saadiq dans sa "box", la désormais fameuse capsule vidéo qu'elle poste à fréquence hebdomadaire sur sa chaîne Youtube. L'artiste la plus funky de l'Indie Pop US a visiblement bon goût, puisque aujourd'hui, c'est la jeune révélation Soul Allen Stone que nous avons eu la surprise de retrouver à ses côtés. Voilà qui tombe bien, puisque c'est justement ce même Allen Stone sur lequel je me suis épanchée tout récemment sur mysoul (son portrait à redécouvrir ici).

Sophie Delila + Jack Savoretti + We Were Evergreen : I Need A Dollar (Aloe Blacc cover)


Just when I thought I was sick and tired of that "I Need A Dollar" refrain, french songbird Sophie Delila drops some exquisite folkish version (one that will make you forget Aloe Blacc's signature song had been covered by way too many people already), with a little help from her friends Jack Savoretti and We Were Evergreen. The whole three of them will join forces for an upcoming live gig, at London's Relentless Garage on October 20. Head over to Facebook for further info about the event, and watch the video of their studio rendition right below.
---
Elle avait fini de nous conquérir avec son album "Hooked" (sorti en France il y a 3 ans et emmené par le vibrant "Nature Of The Crime"), elle qui nous avait tant charmé dès ses débuts sur le circuit indé au milieu des années 2000. La parisienne Sophie Delila, qui a choisi d'élire domicile de l'autre côté de la Manche il y a déjà plusieurs années, s'était aussi fait remarquer aux côtés du groupe Nouvelle Vague (elle reprenait superbement le "Such A Shame" de Talk Talk sur l'album 3, paru en 2009). En cette fin août, elle réapparaissait pour notre plus grand plaisir via ce duo surprise avec le chanteur Pop Milow, petit instant de grâce capté par les caméras d'Off TV.

Ben Mazue, Mes Monuments (video)


Parisian-based singer/songwriter who aptly mixes Hip Hop influences and a subtle touch of Soul with quality Pop music, here comes Ben Mazué. A recent addition to the Columbia (Sony Music) roster, his debut album will be released in France next month, with the song Les Monuments serving as lead single.
---
Dans le dernier numéro de Now Playing Mag (magazine en ligne orchestré pas notre copine Wadjilicious), on apprend que dans la discothèque de Ben Mazué, on trouve une touche de Soul (India.Arie), un soupçon de Hip Hop (Illmatic, de Nas) et, logiquement, une bonne dose de chanson française, avec Le Fil, de Camille, qu'il déclare "avoir bien usé". Sur le fil, justement, mais parfaitement en équilibre, l'homme se balade tel un funambule, tout au long d'un premier essai éponyme, sur lequel il tisse un canevas où s'entremêlent allègrement Hip Hop, Soul et chanson française.

Allen Stone, Unaware (audio + live video)


If it wasn't for a recent feature on USA Today, I might just have slept on Allen Stone. Though he independently released his debut back in 2009, I had surprisingly not yet heard about what might just be one of the most soulful cats around. Soulful enough to convince high-profile bass player Calvin Turner - together with Raphael Saadiq's whole rhythm section - to perform on his self-titled sophomore effort, due out October 4th. Of course, even if I was tempted to, I couldn't post all of the stellar material taken from the upcoming record, that he already made available online for our listening pleasure. You might have to head over to his Facebook page to hear more. But what I'm pretty sure of, is that "Unaware", a personal favorite, will be enough to capture the greatness of this funkilicious 24 year old singer/songwriter. Don't forget the name, as I'm sure this guy is about to blow with that obvious "next big thing in music" stamp written all over his face.
---
Un nouveau talent Blue Eyed Soul en chasse un autre sur mysoul, puisque le hasard a voulu que la lecture d'un article de USA Today, consacré aux artistes émergents sur lesquels il faudra compter en cette rentrée musicale 2011, m'invite à découvrir un certain Allen Stone. Il faut dire que le news mag n'y est pas allé avec le dos de la cuillère pour nous présenter ce quasi inconnu de 24 ans et par la même occasion, titiller ma curiosité. Comparé d'entrée à Stevie Wonder et Marvin Gaye à l'aube de la sortie de son album éponyme, voilà qui pose le bonhomme ! Et nécessite forcément à une oreille attentive mais néanmoins circonspecte comme la mienne d'aller vérifier si l'intéressé est digne de recevoir un tel concert d'éloges.

John West, Lovely feat Pusha T + Right Now (audio)


Mercury/Island/Def Jam new signee John West is no newcomer to those who used to wander on Myspace back in the days, in search of fresh unsigned talents. Hailing from Louisiana but based in Los Angeles, the 28 year old singer/songwriter has made a name for himself on the indie circuit, as a street performer on the world famous Third Street Promenade in Santa Monica and online, where his acoustic self penned songs, tinged with Blues and Soul influences, helped him build a solid fanbase. Now signed to a major record company, it's time for John to showcase the obvious Pop appeal of his repertoire. To this end, top notched producers have been hired to craft that Blue Eyed Soul sound he needed to make an impression in the charts and evolve into a more mainstream act. The two first singles, dropped by his label earlier this summer, introduce him as a seductive Urban Alternative crooner, reminiscent of some Robin Thicke and make quite a good teaser for his debut album due out in the upcoming months.
---
La nouvelle signature du label Mercury/Island/DefJam n'est pas ce que l'on pourrait appeler une rookie, un jeune loup du music business, bien au contraire. On peut même dire que cet auteur compositeur a bien roulé sa bosse et mangé son pain gris avant que ses démos - un son hybride au confluent du Blues, de la Pop et du R&B - ne finissent par convaincre David Massey, président de Mercury Records USA, de l'inviter à rejoindre les rangs de la major. Il faut dire que l'homme s'y connaît en matière de Blue Eyed Soul puisqu'il a notamment œuvré à l'éclosion de la chanteuse Duffy sur le territoire US. Mais là où la galloise jouait à fond la carte rétro, John West lui, a les pieds solidement ancrés dans son époque.

ERIMAJ feat Chris Turner, Conflict Of A Man (video)


Here's a sweet, smooth and mellow collaboration between Oakland born crooner Chris Turner and drummer Jamire Williams, founding member of Jazz ensemble ERIMAJ. Both acts are known to be prominent musicians currently touring with Soul maestro Bilal Oliver. Check the video for "Conflict Of A Man" right below.
---
Voilà des mois que je souhaitais publier sur mysoul un focus consacré au chanteur indie Soul Chris Turner, qui, comme Raphael Saadiq et sa bande de Tony! Toni! Toné! ou encore le groupe R&B féminin En Vogue, est originaire de la ville d'Oakland, en Californie. On ne sait pas si ses illustres aînés ont inspiré son parcours musical, toujours est-il que ce natif de la Baie, bien qu'ayant incorporé des éléments de Funk, de Hip Hop et de Soul dans son répertoire, s'est assez naturellement tourné vers le Jazz, puisque dès le lycée, il intègre le SOTA (School Of The Arts) de San Francisco, avant de donner de la voix au sein du San Francisco Jazz High School All-Stars. Une expérience qui lui donnera aussi l'opportunité de jouer en ouverture des concerts de musiciens parmi les plus réputés du genre, tels Herbie Hancock ou Wynton Marsalis.

[STW #16] Robin Thicke, I'm An Animal


A new Robin Thicke track surfaced online earlier today. The upbeat vintage Soul inspired - and let's admit quite infectious - song is entitled "I'm An Animal", and will supposedly give its name to the singer's brand new effort. Don't expect the Los Angeles based crooner's fifth studio album to hit shelves before the end of this year or early next year, though. But in the meantime, get your Robin Thicke fix right here on mysoul.
---
Si l'on en juge par la teneur de ses récents tweets, le nouvel album de Robin Thicke s'annonce fort prometteur. Le crooner Soul californien aurait en effet fait savoir qu'il avait récemment retrouvé en studio la chanteuse Faith Evans. Les deux artistes avaient déjà été réunis sur l'irrésitible "Got 2 Be Down", morceau extrait de l'album The Evolution of Robin Thicke, paru en 2006. Mais ce n'est pas tout. Selon le site PopCrush, une collaboration événement aurait été enregistrée pour les besoins de ce cinquième opus, le musicien ayant réalisé un vrai tour de force en réunissant autour de lui le temps d'un morceau Usher d'un côté et Maxwell de l'autre ! Un trio chic et choc, certes très engageant sur le papier, mais qui ne relève encore à ce jour que du registre de la simple éventualité (si seulement...). Le concret, le tangible en revanche, c'est cette bombe sexy en diable, que le blog You Heard That New a dégainée un peu plus tôt dans la journée.

Ben Westbeech, Something For The Weekend (video)


Earlier today, Bristol soulful House act Ben Westbeech dropped the visuals for the second single taken from his upcoming album There's More To Life Than This. The DJ/producer and vocalist's sophomore effort is due out September 12 on Strictly Rhythm. Watch the video for the Danny J Lewis/Enzyme Black assisted "Something For The Weekend" right below.
---
Après "Fallin'" que nous vous présentions il y a peu, le musicien, producteur et DJ Ben Westbeech propose aujourd'hui la vidéo de "Something For The Weekend", nouvel extrait de son deuxième album, There's More To Life Than This. Un opus dont la sortie est programmée au 12 septembre, et sur lequel le musicien s'est payé le luxe de collaborer avec une liste longue comme le bras de producteurs issus de la scène electro/house européenne. Sur ce single fraîchement dévoilé, c'est Danny J Lewis alias Enzyme Black que l'on retrouve à la production. La pièce qu'il a concocté nous alpague grâce à sa rythmique groovy à souhait, nourrie d'influences House et matinée de relents Disco.

Ingrid Michaelson, You And I (musique Pub Nivea Visage 2011)


Here's a song performed by New-York based indie Pop singer Ingrid Michaelson, which can be heard in France in a new TV add for Nivea cosmetics. The track originally appeared on the 2008 release Be Ok.
---
Quelques notes de ukulélé, une voix délicate et ensoleillée, la musique qui accompagne la publicité de la dernière campagne Nivéa Visage sent bon le sable chaud, histoire de nous rappeler que nous sommes bien en été, malgré ce que semble nous dire la météo. Et ce joli brin de voix, sorte de pendant féminin à un Jason Mraz (comparaison loin d'être hasardeuse puisque les deux artistes ont tourné ensemble tout à long de l'année 2008), c'est celle d'Ingrid Michaelson. La ballade "You And I", synchronisée dans ce spot Nivéa, est extraite du troisième album de l'artiste, Be OK, paru fin 2008.

Doc Brown feat Natalie Williams, Blighty (video)


For those frustrated by the fact that Doc Brown's much anticipated Another Way, aka "the farewell album", has been put on hiatus since 2009, or for those who had lost track on Jazz/Soul singer Natalie Williams since she last appeared on Nu:Tone's Words and Pictures back in February, here's a previously unheard collaboration between the two. "Blighty", a reflection on Britain taken from the rapper's ultimate music project which has yet to see the light of day, was produced by Midas Touch, while English photographer Kwame Lestrade directs.
---
Une fois n'est pas coutume, intéressons-nous de plus près en ce dimanche à la scène Hip Hop britannique. Point de Grime cependant, revenons plutôt sur le parcours atypique du rappeur Doc Brown, qui a publié, en juillet dernier, la vidéo d'un titre inédit, "Blighty" (expression familière désignant la Grande Bretagne). Tel un boxeur des mots qui aurait choisi de raccrocher les gants à l'aube d'une prometteuse carrière, Doc Brown n'aura "publié" que trois albums (le dernier en date, Another Way, n'a d'ailleurs pas été commercialisé) avant de se reconvertir dans le stand up, puis de se lancer dans une carrière de comédien pour la télévision et le cinéma.

[STW #15] Stateless, Ballad Of N.G.B (Tensei Remix)


From Tensei - the Chicago based production team who brought us remixes by the likes of Bilal ("Robots") and John Legend & The Roots ("Shine") - comes this hypnotic Dubstep meets Rock meets Acid House rework of that one of a kind gem performed by British band Stateless. Though the magic of the track (which originally appeared on Matilda, an album released earlier this year on Ninja Tune), relies in part on the flawless vocal performance of Chris James (a cross between Thom Yorke and The Weeknd), this remix of "Ballad Of N.G.B" subtly melts a delightful variety of influences, while keeping things quite soulful.
---
Voici un remix tout droit sorti de ma mailbox, signé d'un duo de producteurs que certains d'entre vous connaissent déjà peut être pour leurs relectures savoureuses de titres de Bilal ("Robots") ou encore John Legend & The Roots ("Shine"). Cette fois-ci, le collectif originaire de Chicago Tensei, formé par les DJs Simple X et Midas Wells, s'est attelé à une revisite plutôt inspirée de l'œuvre du groupe Stateless, formation britannique qui avait elle-même fait l'objet d'un précédent Sound Of The Week avec leur envoûtant "Visions".

Raphael Saadiq, Day Dreams (video) + Nikka Costa, Nikka's Box featuring Raphael Saadiq


Two weeks after he graced us with the sweetest visuals to illustrate his Motown inspired gem "Moving Down The Line", another standout cut from Raphael Saadiq's Stone Rollin' got the video treatment. This time around, the Dixieland inspired jam "Day Dreams" gave the californian songster the opportunity to collaborate with HBO's Flight Of The Conchords comedian Bret McKenzie, who directs, and with actor Danny Pudi (of hit TV sitcom Community), who stars as the main character who's "living on day dreams, buying something he can't afford". Watch below, and find, as a bonus, a candid video (spotted on www.drfunkenberry.com) of Raphael chilling with funk/soul sister Nikka Costa backstage at the first NPG Music Festival which was held a few days back in Copenhagen.
---
Deux semaines après avoir lancé la vidéo de la ballade "Moving Down The Line", l'une des pièces phare de son dernier album Stone Rollin', Raphael Saadiq persiste et signe, avec le lancement, dans la foulée, d'un nouveau clip. C'est cette fois ce charmant ovni d'inspiration Dixieland intitulé "Day Dreams" qui fait l'objet d'un traitement visuel un brin fantaisiste, ce qui correspond d'ailleurs plutôt bien avec l'ambiance dégagée par le morceau. Côté réal, c'est le musicien et comédien néo-zélandais Bret McKenzie (du duo humoristique Flight Of The Conchords qui a inspiré la série du même nom sur HBO) qui s'y colle.

[STW #14] Van Hunt, The Savage, Sincere L of P (free mp3 download)


Sorry for that very belated Van Hunt dedicated post, but I couldn't sleep on this new offering from the man, which debuted online earlier this July. "The Savage, Sincere L Of P" comes from the alternative Soul musician's brand new effort, What Were You Hoping For?, due out Sept. 27, 2011. Still following the unconventional road I've always cherished him for, this one might bit a lil more intense and let's say, fiercer than the previously released ballad "June". Listen/download right below.
---
Mieux vaut tard que jamais, dit le proverbe. J'ai parfois un peu trop tendance à faire de cette rengaine, chère aux adeptes de la procrastination, un leitmotiv. Résultat des courses, je me retrouve à régulièrement bloguer des titres qui ont déjà eu le temps de faire trois fois le tour de la toile avant d'arriver sur mysoul, mais qu'importe. Même si "The Savage, Sincere L of P", titre tiré du futur 3e album de Van Hunt (attendu le 27 septembre prochain), a été dévoilé il y a de cela un bon mois, comment passer outre puisqu'il s'agit d'un retour quasi inespéré pour l'artiste, dont la carrière discographique a bien failli être avortée en 2007, après la publication du EP The Popular Machine.

Elle Varner feat. J. Cole, Only Wanna Give It To You (audio)


Being the daughter of a songwriter for Motown and having Soul/R&B singer/producer Rahsaan Patterson as godfather might just have given J Records new signee Elle Varner enough inspiration and confidence to pursue her own path in music. The aspiring artist who did quite an impression at last year's BET Awards when performing her song "So Fly" accompanying herself with a guitar, is finally releasing her debut single, the J Cole assisted "Only Wanna Give It To You". On this Hip Hop/Soul kinda joint, the 22-years-old Los Angeles born cutie, now based in NYC, delivers a rather impressive vocal performance in the vein of a Jazmine Sullivan, while the infectious hook's melody is quite reminiscent of that MJ hit single from the Dangerous era back in 1991, "In The Closet". Listen right below.
---
Pour ceux qui n'auraient pas encore digéré que la très douée Jazmine Sullivan choisisse, à la surprise générale, de mettre un temps sa carrière musicale entre parenthèses, pour ceux qui ne se seraient pas non plus remis de la disparition de Michael Jackson (sic), le morceau qui suit est susceptible de combler ce manque qui vous tenaille, du moins durant les quatre prochaines minutes. Mais de quoi s'agit-il, au juste ? Tout simplement du premier single de la toute récente signature du label J Records, la charmante Elle Varner.

Daley, Those Who Wait (free mixtape download)


A George Michael for the new generation. This is how Daley could be (re)introduced, showcasing a refinement, softness and delicacy very reminiscent of the work of his illustrious predecessor, as he croons on his debut mixtape. The effort, entitled Those Who Wait premiered online earlier today. Whether he sings in tune with fellow British vocalist Marsha Ambrosius (one of the ladies of Floetry) or pays tribute to Maxwell (another exquisite vocalist he could easily be compared to), Daley bares it all to give us another validation (if needed) of his obvious potential as the next big thing in music. Following in the footsteps of his big sis Amy Winehouse and Adele, Daley of course, has been gifted with that same obvious Pop appeal. A blatant proof that UK is still setting the tone when it comes to Soul music.
---
Daley, on ne le présente plus, puisque mysoul a déjà mis à l'honneur par deux fois ce jeune artiste de 21 ans que le grand public a découvert l'année dernière via le single "Doncamatic", tiré de la réédition de l'album Plastic Beach de Gorillaz. Désormais considéré comme le nouvel enfant chéri de la Soul britannique, alors que Craig David semble avoir définitivement perdu son chemin et que la carrière du pourtant prometteur Nate James n'a jamais vraiment décollé, voici donc celui sur qui tous les regards des spécialistes sont désormais braqués. A juste titre ? Début de réponse sur Those who wait une mixtape composée de 10 titres, disponible en téléchargement légal depuis aujourd'hui sur le site officiel de l'intéressé.

[STW #13] Beyonce, Love On Top (audio)

Beyoncé photographiée par Ellen Von Unwerth pour les visuels promotionnels de son album "4" © 2011 Columbia Records

If I never took the time to post any Beyoncé/4 related items on the blog since the release of the record, it is partly due to the fact that I wanted to give it a few good spins before I could throw any relevant and definitive opinion up here. Problem is, I can't get to the point where I will make a definitive opinion regarding the 12-piece effort (well, 15 if you count the deluxe edition tracks) delivered by Queen B earlier this June. Which leads me to think that if I'm not even able to convince myself it was a good or a bad album, it might just be because it failed to be convincing enough. Expect for a few incredibly impressive cuts, among them the Shea Taylor/The Dream assisted "Love On Top". Those beautiful horns, 80's synths, finger snaps and sweet vocal harmonies reminiscent of early Whitney Houston or even Mariah Carey during her "Dreamlover" innoncent era, caught my attention on first listen. Of course, still to me the stand-out track on "4", with Beyoncé showing stellar vocal skills up to the very end of the song. A must listen !
---
Après une courte parenthèse pour cause de congés estival, le Sound Of The Week revient en ce mois d'août, avec un titre qui tourne en boucle dans ma playlist depuis de longues semaines. Malgré tout le battage médiatique autour de la sortie du nouvel album de Beyoncé, je n'avais pas pris la peine de consacrer le moindre billet à ce blockbuster sorti en cette fin juin, d'une part parce que j'ai choisi de prendre du recul afin de véritablement assimiler l'opus (en sachant pertinemment que le reste de la blogosphère se chargerait de débattre sur le sujet jusqu'à épuisement), d'autre part parce qu'en dépit d'une écoute répétée et attentive de l'œuvre, le déclic attendu ne s'est jamais vraiment produit. Cet album m'a pour ainsi dire laissée coite, avec ce sentiment bizarre et assez inédit : impossible de me faire un avis définitif sur sa valeur.

Alice Russell feat TM Juke, Crazy In Love (Beyonce live cover / Arte Queens Of Pop)


This one is such a massive rework it has to be made available on Itunes someday somehow. I might be imploring Alice Russell and her partner in crime TM Juke to record a studio version of their exhilarating, electrifying, extremely addictive cover of Beyoncé's 2003 smash "Crazy In Love". The pair has easily graced us with the best performance of the night on Arte's Queens Of Pop, a TV show dedicated to the most popular female voices of contemporary Pop, which aired earlier this weekend in France. Watch Alice's live rendition right here and enjoy the journey to her super soulful wonderland.
---
Une reprise peut en cacher à une sur mysoul, mais il faut avouer qu'Arte a réalisé un quasi sans faute ce week-end avec la programmation de ce Queens Of Pop qui a décidément permis de régaler les amateurs de grandes voix féminines. Et puisque l'on parle de grandes voix, celle d'Alice Russell fait vibrer depuis sept ans déjà les initiés, adeptes du son indie Soul distillé par l'écurie Tru Thoughts. L'anglaise au timbre volcanique s'est une nouvelle fois illustrée sur le plateau d'une émission événement diffusée samedi dernier sur la chaîne franco-allemande, qui a eu la judicieuse idée de célébrer le répertoire Pop féminin contemporain.

Eliza Doolittle, Material Girl (Madonna cover / Arte Summer of Girls)


Came accross this extremely refreshing cover of a Madonna classic while I was watching the Queens Of Pop special on French/German channel Arte this weekend. Vocals provided by the talented Eliza Doolittle, whose voice I fell in love with when I discovered her infectious tune "Pack Up" last year. Watch the video for her revamped version of "Material Girl" right below.
---
C'est en regardant la spéciale Queens Of Pop, diffusée ce samedi sur Arte, que mon oreille fut interpellée par le son délicat d'une charmante voix féminine. Exécutées en toute légèreté, ces harmonies vocales reprenaient un air étrangement familier... Pourtant, il m'aura fallu plusieurs secondes avant de pouvoir en identifier le titre original. Et puis soudain, en fredonnant la mélodie, le déclic ! Il s'agissait évidemment du "Material Girl" de Madonna, mais dans une version ultra épurée, et totalement inédite. Si ravissante que je n'ai pu m'empêcher de "googler", à la recherche d'indices qui me permettraient d'en retrouver l'interprète. Deux trois clics plus tard, c'est tout simplement sur le site d'Arte que je trouvais ma réponse (pourquoi chercher midi à quatorze heures me direz-vous ?).

Stromae, Peace Or Violence (video)


The latest video by Belgium electro rap wonder Stromae (the young talent behind last year's worldwide smash "Alors On Danse") dropped earlier this summer, but as I was away from any suitable internet access, I never had the chance to post it here. Truth is, the visuals for "Peace Or Violence" definitely deserve to be shared, as it cleverly plays with the irony and the ambivalence of the song's title. Peace or violence, in the end it all comes down to the way we see things, and the context in which it all happens.
---
L'été avance, mais je n'en oublie pas pour autant Stromae. Le bougre m'a prise au dépourvu, en publiant la vidéo du nouvel extrait de son album Cheese alors que j'étais loin sur mon île (loin, surtout, de toute connexion 3G fiable). Je n'avais donc pu offrir à "Peace Or Violence" la place de choix que le clip mérite pourtant sur le blog. Réalisation coup de poing et sans concession, le belge sautillant joue ici formidablement sur l'ambivalence du titre, avec la malice et la subtilité qui caractérise le personnage, qui balance constamment entre humour et gravité.

Asa, Why Can't We (video)


Born in Paris but raised in Lagos, Liberian Pop/Soul singer Asa has enjoyed constant success in France, where she was first signed by indie label Naïve Records back in 2006. The 28-year-old songstress, who has been seen performing with mysoul favorite Raphael Saadiq for a one night only event in Paris last June, will eventually release her sophomore effort, "Beautiful Imperfection", on the US market in September. Get to know her through the video of her latest single, "Why Can't We", which has dropped online earlier this summer.
---
Forte d'un deuxième album qui a réédité le succès rencontré par son prédécesseur, et dont les superbes visuels promo ont été réalisé par un certain Jean-Baptiste Mondino, Asa lancera donc début septembre son Beautiful Imperfection sur le marché américain. La chanteuse d'origine nigériane, née à Paris et découverte par le label Naive - qui la signe en 2006 - n'en finit plus d'enthousiasmer les critiques (Prix Constantin 2008), les foules (elle était de tous les festivals de l'été) et ses pairs. Après avoir posé sur les albums de David Walters et Yannick Noah, elle vient de partager la scène avec Raphael Saadiq le temps d'une reprise toute en retenue de "Fever", le standard Jazz de Peggy Lee, lors du concert événement Saadiq & Friends à l'Alhambra.

Raphael Saadiq, Movin' Down The Line (video)


Hands down the song I've listened to the most this year, and it finally gets a video treatment. Raphael Saadiq releases the 4th single from his critically acclaimed (especially by yours truly !) 2011 release, Stone Rollin'. As classy as it can be when it comes to the super talented Oakland native, but this time around, with quite a contemporary approach in terms of visuals. Sweet as candy. Directed by Dori Oskowitz for PRETTYBIRD. Watch below.
---
Après "Radio", "Good Man" et "Stone Rollin'", Raphael Saadiq propose, en images, le 4e extrait de son album Stone Rollin', réalisé comme le précédent (le titre éponyme) par Dori Oskowitz pour PRETTYBIRD. Malgré le report de son prochain concert à l'Olympia, désormais programmé au mois de mars 2012, le musicien californien accompagnera Lenny Kravitz sur l'ensemble de la tournée française de ce dernier.

Daley, Be (Pinboardblog Rehearsal Rooms Introduces / video) + Love Is A Losing Game (Amy Winehouse tribute / audio)


I'm quite proud to admit that I have been a regular reader of PinboardBlog.com since the early stages of the blog, when it launched in 2008. I've actually been so into them at some point that they might actually have inspired me - at least a tiny bit - to open my own little space on the interweb where I could share my personal music discoveries. Well, I also figured a way to get in touch with Speeakz, the man behind PinboardBlog.com, as I was dying to learn more about the story behind the creation of his site and the continuous growth of its editorial content (read our interview, conducted in 2010, right here).

Speeakz and his team never ceased to amaze me since then, not only for providing me the best quality music on a daily basis, but also because they also managed to produce the most stunning exclusive video features. After a sublime, stripped down version of Raphael Saadiq's "Good Man" (previously mentioned on mysoul), Pinboardblog caught Brit Soul breakthrough artist Daley performing an acoustic rendition of one of his latest track, named "Be", as part of their Rehearsal Rooms section. Watch it below and be on the lookout for Daley's mixtape, Those Who Wait, to drop later this week !
---
J'avoue ressentir une certaine fierté à faire partie des lecteurs fidèles de l'excellent blog londonien PinboardBlog.com depuis le début de leur formidable aventure musicale sur le net, en 2008. Son fondateur, Speeakz, était déjà à l'époque un fin connaisseur et la qualité de sa sélection quotidienne orientée Soul/Hip Hop était indiscutable. Mais lui et son équipe sont aujourd'hui aussi en mesure de nous proposer un travail digne des plus grands professionnels en matière de création visuelle au travers de leurs désormais fameux rendez-vous Pinboard Rehearsal Rooms.

[Hommage] Back to black : Amy Winehouse tire sa reverence.


I only wish the first blog post I'll write when coming back from vacay wouldn't be this one. So sad, yet so predictable, Amy Winehouse is now 'officially' gone. What will remain, way behind the trials and tribulations of her short-lived, yet extraordinary career, is that voice. Often imitated, never duplicated. Here is my selection of live performances from a stunning vocalist, an iconic figure who was an inspiration for many (and even had the opportunity to design her own clothing line for Fred Perry last year), a legend gone at 27 in the loneliness of her apartment in Camden, North London. Back to black, once and for all. Don't forget to check the 36 rare/unreleased tracks collected at This Is Real Music as a great tribute to the late singer.
---
Tout a déjà été écrit, dit, raconté sur Amy Winehouse. Sur cette existence chaotique, sur l'inéluctable dénouement d'un scenario dont nous étions les témoins impuissants depuis plus de cinq ans. L'auto-destruction de la jeune anglaise de 27 ans, starifiée suite au succès de son deuxième album "Back To Black" publié en 2006, s'est achevée de façon prévisible hier en fin d'après-midi, à son domicile londonien. Clap de fin. Amy, l'éternelle amoureuse esseulée, celle dont le cœur brisé a guidé sa plume le long de ce qui s'impose comme l'un des enregistrements majeurs de ce début de siècle, s'est éteinte dans la solitude et le désœuvrement de son appartement de Camden, quartier populaire du nord de la capitale britannique.

Omar Lye-Fook feat. Zed Bias, Dancing (video)


mysoul will be off for three weeks, but I couldn't leave you without an extra gift, which has to be one of my 2011 summer jam. "Dancing" is a brilliant, and quite irresistible, collaboration between UK soul veteran Omar Lye-Fook (who, among other great stuff, brought us the classic 90's ballad "There's Nothing Like This") and DJ/Producer Zed Bias. The gorgeous track also marks Omar's strong return to the music scene. Now signed to Tru Thoughts records, he will re-release on July 18th a new version of his latest album, "Sing (If You Want It)", and has announced he is currently working on his seventh effort. I leave you now but promise to be back in business with some exclusive content this August, with live performances of US singer Teron Beal and the lovely Coco of Quadron, all caught recently performing in Paris !
---
mysoul prend à partir d'aujourd'hui ses quartiers d'été, et ce pour trois semaines de repos bien mérité ! Mais je ne pouvais vous laisser sans avoir préalablement partager avec vous le "hit" qui devrait vous accompagner durant tout le reste de l'été. La collaboration explosive entre l'un des vétérans de la scène Soul britanique, Omar Lye-Fook (que la planète avait découvert au début des années 1990 avec la perle "There's Nothing Like This") et du DJ et producteur Zed Bias. "Dancing" rencontre actuellement un si joli succès outre Manche qu'il aura permis à Omar de donner une nouvelle impulsion à sa carrière.

[ITV] L'American dream de Mathieu Bitton, directeur artistique (Lenny Kravitz, Raphael Saadiq)


Si physiquement, le gabarit de ce grand gaillard impressionne, plus encore que sa stature, c'est bien le parcours professionnel de Mathieu Bitton qui en impose. Ce français expatrié à Los Angeles, qui a débuté sa carrière dans l'industrie musicale au milieu des années 90, est devenu, guidé par son sens créatif et beaucoup d'audace, l'une des personnalités incontournables dans son domaine, le graphisme. Directeur artistique, designer, producteur, photographe et désormais réalisateur, ce touche à tout des métiers de l'image et des arts visuels a signé plus de 500 pochettes d'albums, conçu le design de pléthore de coffrets, d'éditions deluxe ou collector pour la crème des musiciens Funk, Jazz et Soul.

[Live Report] Prince, vu des cieux (Stade de France - 30 Juin 2011)


Assister à un concert de Prince est un petit événement en soi, une expérience, paraissait-il. Un honneur même, me disait-on. Avant ce jeudi 30 juin pourtant, je ne faisais pas partie du cercle. Hormis cette apparition surprise, il y a pile un an de ça, sur la scène de Bercy lors du concert du grand Stevie Wonder (pour un "Superstition" de folie qui plongea les 17 000 spectateurs présents, moi y compris, dans une sorte de transe), Prince manquait encore à mon tableau de chasse. Pour l'amatrice de live, pour l'amatrice de Soul, et pour l'amatrice de musique en général que je suis, on pourrait considérer ce manquement comme une anomalie, presque même comme un faux pas. Voir Prince et mourir. On m'avait tellement seriner qu'il était le meilleur, le plus grand (sic), le plus ardent, le plus inépuisable et surtout le plus funky d'entre tous.

Raphael Saadiq en premiere partie de la tournee francaise de Lenny Kravitz + Raphael Saadiq & Friends live @ l'Alhambra le 30 juin !


A kind of music fantasy that eventually becomes reality. It has now been made official, my beloved Raphael Saadiq will be a very special guest on the French leg of Lenny Kravitz upcoming European tour, starting october 15 in Amiens, with a last stop in Paris (at the Bercy arena) on November, the 29th. Just can't believe it will give me yet another opportunity to see Ray Ray perform the greatness that is his latest release, "Stone Rollin'" ! I have been feeling quite lucky to be a Saadiq addict lately...
---
Voilà bientôt deux mois que mysoul faillit à sa réputation : les semaines se suivent et vous laissent irrémédiablement sans nouvelle de notre musicien fétiche, Raphael Saadiq. Qu'à cela ne tienne, je me résous enfin à briser ce silence, car une excellente nouvelle est tombée aujourd'hui en fin de matinée. L'artiste californien, actuellement en tournée nord-américaine pour soutenir la sortie de son nouvel album "Stone Rollin'", vient de se voir offrir une opportunité assez exceptionnelle de promouvoir cet excellent opus aux quatre coins de l'hexagone. Celui qui est apparu aux côtés de Mick Jagger lors de la dernière édition des Grammy Awards vient cette fois-ci d'être invité par Lenny Kravitz à assurer l'ensemble des premières parties de sa tournée française, qui débutera le 15 Octobre à Amiens et s'achèvera au palais omnisport de Paris Bercy le 29 novembre 2011.

Van Hunt, June (audio / free download)


He has been one of my biggest inspirations in music because to my eyes, he represents the epitome of staying true to oneself. As much as an artist should/could be. From the start of his recording career back in 2004 up 'til this newly released song aptly titled "June", Van Hunt has done nothing more than focusing on releasing the kind of music he believes in. Nothing contrived, nothing falsely rebellious, sometimes as soft and soulful as he needed to be, sometimes edgy, agressive, with that pure Rock sound that I couldn't resist. I love him simply for always putting out the most perfect music to soothe my ears. But most importantly for standing there, still releasing music while this industry has cruelly tended, over the years, to make him feel like he didn't fit in. Van Hunt's new album "What Were You Hoping For ?" will be out on September 27th, 2011. I am so saving the date, and starting to count the days !
---
Il y a de ces artistes qui vous inspirent parfois tellement qu'ils finissent par représenter, à tort ou à raison, l'archétype de l'authenticité. Être authentique, au fond, c'est parfois si simple. Ce n'est pas tant de se refuser à la moindre concession au nom de sa liberté de création, mais peut être tout simplement se contenter d'être soi, de se laisser porter là où mène le vent, et advienne que pourra. Sans jamais avoir prétendu jouer les artistes torturés aux airs faussement rebelles, Van Hunt s'est posé comme un artiste authentique dans tout ce que cette valeur a de plus simple.

The Stepkids, Shadows On Behalf (audio)


The Stepkids are the latest Soulful addition to the Stones Throw Records roster, now that the california based independant label has lost its cherished mama's boy Mayer Hawthorne (who officially joined Universal Republic earlier this month). This trio hailing from Bridgeport, CT (the same place from which emerged Blues/Rock superstar John Mayer) has been founded by one of Alicia Keys' former guitarist, and has gained the support of music critics and bloggers lately, thanks to their nifty blend of psychedelic Pop and throwback Soul music. Their debut album is slated for a September 2011 release, but in the meantime, you can take a listen to their first single, "Shadows On Behalf", to get to know what those kids have got to offer.
---
C'est officiel depuis quelques jours, le très doué chanteur et DJ Mayer Hawthorne - sorte de gendre idéal à la voix de velours, remarqué avec l'impeccable "A Strange Arrangement" en 2009 - vient de claquer la porte de l'indépendant Stones Throw, pour signer avec la major Universal (via son label Universal Republic). Mais le label Hip Hop californien, qui compte aussi dans son catalogue Aloe Blacc, n'avait nullement l'intention de laisser filer l'un des représentants d'un créneau aussi juteux que la vintage Soul, sans avoir préalablement préparé la parade. Histoire de donner le change aux nombreux fans du genre, Stones Throw vient ainsi de faire tomber dans son escarcelle le groupe The Stepkids, un trio (auquel se sont depuis greffés deux nouveaux membres) fondé par un ancien guitariste d'Alicia Keys.

Rye Rye feat Robyn, Never Will Be Mine (audio)


We left her all bouncing and jumping around on the infectious rythm of her M.I.A. assisted single "Sunshine" back in 2010. We're now quite thrilled to hear Rye Rye's long overdue debut album will eventually see the light of day on June 14. The Baltimore sensation even took us by surprise when she released this rather unexpected ballad, based around a melancolic acoustic version of Robyn's 2005 hit, "Be Mine!". That's what we call a winner.
---
La dernière fois que nous avons fait mention de Rye Rye sur mysoul, c'était pour vous présenter la vidéo de son single "Sunshine". Celui-ci était supposé lancer le premier album de la protégée de M.I.A., "Go! Pop! Bang!", attendu dans la foulée. Seulement voilà, cela fait maintenant 8 mois que ce billet consacré à la tornade de Baltimore a été publié, et depuis, nous n'avons toujours rien vu venir. Je ne saurais vous expliquer le pourquoi du comment, mais toujours est-il que la sortie de cet opus (que les fans les plus irréductibles et surtout les plus patients auront quand même attendu depuis 2009 !) est désormais annoncé pour le 14 juin prochain.

[STW #12] Gym Class Heroes feat Adam Levine, Stereo Hearts


This has to be my summer jam, if I had to pick one, because I've always been a huge Gym Class Heroes addict, plus I have developped a very sweet and unexpected attraction to Maroon 5's Adam Levine since I started watching him flirting around with Christina Aguilera on The Voice. "Stereo Hearts" hence appears to be the perfect collaboration, and is actually a very strong first single for Travie Mc Coy's band to come back with. It's got all the catchiness it needs to become a smash, and super tight Pop production provided by Benny Blanco. Expect GCH's fifth album, "The Papercuts Chronicles II", to drop this fall.
---
Comme chaque année à la même période, la course au tube de l'été est lancée, et on peut d'ores et déjà constater que la formation Hip Hop fusion Gym Class Heroes a pris un sérieux avantage dans la compétition. Le groupe Rap et fun emmené par Travie McCoy vient en effet de dévoiler le premier extrait de son cinquième album ("The Papercut Chronicles II"), et en a d'ailleurs réservé l'avant-première au site musical Idolator. Ce nouveau titre n'est pas qu'un simple single, il s'agit en fait d'un véritable blockbuster, conçu pour réaliser une véritable braquage de l'airplay US dans les semaines qui viennent. Irrésistible de par sa puissance mélodique, mais aussi parce que les refrains sont délivrés par un invité de marque...

Kids These Days, Summerscent (video) + Hard Times EP (artwork + tracklisting)


You've been warned once here earlier this year, no need to say it twice. Kids These Days are the future. Their present though, is marked by the release of their debut EP, "Hard Times", on June 26. I'm pretty sure though this independantly released project will be their very last one as an unsigned act, and that these hard times will soon be part of their past. (Re)introducing the dopest band of the moment, right after the jump.
---
On l'aurait presque oublié en regardant par la fenêtre, mais l'été arrive à grand pas. Et avec les beaux jours, viennent aussi de douces mélodies que l'on commence à emmagasiner dans nos lecteurs mp3 en attendant qu'elles nous accompagnent durant ces longs moments de farniente que l'on s'accordera sous peu. A Paris, le ciel est sombre, mais à Chicago, les Kids These Days sont loin de faire grise mine. Le combo le plus prometteur du moment, que nous avons été les premières à vous présenter, par le menu, au début de l'année (voir ou revoir notre article découverte à leur sujet) va, on en est convaincu, exploser dans les prochains mois.

I'm From Barcelona, Get in Line : decouvrez la musique du Tennis Club de France 4 (video)


Who said sports and music didn't get along ? I stumbled upon this tune while watching a Roland Garros dedicated TV show the other day on French TV, and instanly added it to my summer 2011 anthems playlist. The track is called "Get In Line" and serves as the first single off of swedish indie Pop band (consisting of 29 members !) "I'm From Barcelona"'s 4th album, "Forever Today", released last March. With such a catchy chorus like this one, I'm pretty sure you'll have the melody stuck in your head for the rest of the day. Thank me later, and enjoy the video right below.
---
Comme vous avez pu le constater durant cette quinzaine, si vous suivez le blog (et en particulier cet article) ou ma timeline sur Twitter, sport et musique sont loin d'être incompatibles. Preuve en images, et surtout en son, avec cette jolie découverte d'un groupe déjà repéré par Sonia sur mysoul.fr, I'm From Barcelona. La formation indie Pop suédoise - comme son nom ne l'indique pas - forte de ses 29 membres (un joyeux orchestre au sein duquel "performent" flûtistes, accordéonistes, trompettistes et même joueurs de banjo et de kazoo !), s'était déjà fait largement remarquer avec l'entraînant "Headphones", qui illustrait la campagne pub Peugeot SAV en 2010. Cette fois, c'est le rendez-vous quotidien de France 4 diffusé à l'occasion de Roland Garros, le Tennis Club (présenté par l'excellent Cyril Hanouna et sa fine équipe de chroniqueurs durant les deux semaines du tournoi), qui nous a permis de (re)découvrir le refrain aussi enjoué qu'addictif de "Get In Line".

Jill Scott feat. Anthony Hamilton, So In Love (video)


As we've already told you on a previous article, this summer will mark the return of Soul songstress Jill Scott, with the release of two new albums. One will be a compilation record of unreleased track the artist worked on while she was still linked to her then label Hidden Beach Records, the other will be her first official recording for her new found home at Warner Bros. Records. We are obviously very eager to listen to "The Light Of The Sun", in part because its first official single, a sultry, very traditional Soul inspired midtempo cut, has set the expectations very high. Watch the video for this lovely collaboration, and be on the look out for Jill Scott's fourth studio album, slated to drop on June 28.
---
Comme nous vous l'expliquions au mois d'avril dernier, pour cause de changement de maison de disques, l'été 2011 sera marqué par la sortie quasi simultanée de deux albums de la chanteuse Jill Scott. D'un côté, son ancien label, l'indépendant Hidden Beach Records, publiera à une date encore indéterminée dans le courant de l'été une compilation d'une dizaine d'inédits, des titres rares datant pour certains de la période d'enregistrement du premier album de l'artiste, "Who Is Jill Scott ?", paru à l'aube des années 2000. Mais pour l'heure, c'est son arrivée sur la major Warner Music que Jill Scott célèbre, avec la sortie de son quatrième album studio, "The Light Of The Sun", fixée elle au 28 juin prochain.

[STW#11] Justin Timberlake, Words I Say


If it is any comfort to Justin Timberlake's 5 year hiatus in the music scene, we'll take it without being too picky or demanding. So here is a previously unreleased JT cut, supposedly taken from the recording sessions of his latest record to date, the 2006 released Pop gem FutureSex/LoveSounds. The track, a typical timberlakicious ballad, found its way online earlier this week. Listen to "Words I Say" right below.
---
On se console comme on peut. Cinq ans désormais qu'il nous fait patienter. Lui qui, ce 12 septembre 2006, nous avait offert le futur via un brillantissime deuxième album, nous impose depuis, ironie du sort, de nous plonger en permanence dans le passé. Pour peu que l'on veuille entendre Justin Timberlake chanter, c'est ainsi, nous n'avons plus d'autre option que de ressortir de notre bibliothèque musicale les deux uniques albums que la Popstar a publié du temps de sa splendeur, "Justified" (2002) et "FutureSex/LoveSounds". Depuis que sa carrière discographique est au point mort, c'est au travers d'un autre art que Justin Timberlake s'exprime (et il s'y épanouit, c'est un fait) : le cinéma.

Ayo, I Want You Back (video) vs Colbie Caillat,
I Want You Back (Itunes Session)


Here is another sweet cover of the Jackson 5 classic hit "I Want You Back", this time recorded by German Soul/Folk singer Ayo. The track serves as the second single off of her latest album, "Billie Eve", released earlier this year. Meanwhile, though the track has been covered by many, I just found out another lovely version, taken from Colbie Caillat's 2010 Itunes session.
---
Après la vidéo virale réalisée lors de la soirée de lancement de son album "Billie Eve" (dont nous vous parlions ici) et qui la mettait en scène entourée de blogueurs, Ayo propose une nouvelle version du clip d'"I Want You Back". Cette fois, cover des Jackson 5 oblige, l'hommage de la chanteuse allemande au King Of Pop est encore plus franc. Le réalisateur chilien J.G. Biggs (Diam's, Féfé) a eu la bonne idée de mettre en scène l'interprète de "Down On My Knees" dans un parking, affrontant un gang de fans de Michael Jackson ! La situation est plutôt amusante, puisque en lieu et place du menaçant Wesley Snipes, c'est cette fois des enfants qui exécutent auprès d'Ayo une chorégraphie qui reprend les codes de la vidéo culte de Bad (réalisée par Martin Scorcese en 1987).

OrelSan, RaelSan (video premiere)


Introducing Orelsan aka the best thing in French rap right now. No need to say much more, as the following video will obviously speak for itself.
---
Le clip de l'année, la claque de l'année ? OrelSan revient dans l'actualité avec RaelSan, premier extrait de son deuxième album "Le Chant des Sirènes" annoncé pour le 26 Septembre 2011 chez 3e bureau/Wagram. En mode super-héros, le MC ne se contente pas de lâcher un clip visuellement au top. Il dégaine aussi au passage un de ses fameux texte au vitriol qui lui permet de revenir, notamment, sur la polémique soulevait en 2009 par l'un de ses anciens titres.

 
Mysoul.fr © 2008-2012 | Theme adaptation by Emilie C.